Développer son agilité émotionnelle et relationnelle grâce au cheval

Nombre de pratiques ont démontré le rôle puissant des animaux sur le bien-être des personnes auxquelles ils apportent chaleur et parfois même apaisement. Dans ce domaine le cheval joue un rôle particulier.

On lui prête des vertus thérapeutiques depuis l’antiquité. Cet animal, à la sensibilité exceptionnelle, est aujourd’hui utilisé pour aider les personnes dans leur développement personnel.

équithérapie

Cécile Lavault, équithologue, coach et formatrice, fait équipe avec les chevaux depuis 2011. Elle propose des séances de travail aux entreprises pour travailler leadership et cohésion d’équipes. Elle anime par ailleurs des stages pour les personnes en quête d’une vie plus équilibrée. « L’équithologie est une méthode douce d’épanouissement personnel et de connaissance de soi qui fait du bien, même quand tout va bien » précise-t-elle. Quand elle m’invite à suivre un atelier, je n’hésite pas une seconde, enthousiaste et curieuse de vivre à ses côtés de nouvelles expériences auprès de chevaux.

Cheval, mon beau miroir !

Le cheval est par nature un être très sensible, particulièrement connecté à ce qui l’entoure et qui sait lire avec finesse les véritables intentions de ceux qui l’approchent. Sa position de proie dans la chaîne alimentaire l’a conduit à développer et à maintenir tous ses sens en éveil, pour survivre. Il détient de fait des capteurs puissants capables de détecter nos émotions et volontés. C’est cette capacité qui est mise à profit de l’équithologie. En percevant souvent mieux que nous-mêmes notre état émotionnel, le cheval nous en livre instantanément un reflet très précis.

« 80 % de nos échanges sont marqués par l’expression d’attitudes et d’intentions dont nous n’avons pas conscience et que nous ne maîtrisons pas tout à fait. C’est cette communication non verbale que les chevaux perçoivent et mettent en lumière » explique Cécile. « En observant ce qu’ils nous renvoient, nous apprenons à reconnaitre nos propres émotions et à agir avec plus de justesse et d’authenticité, gagnant ainsi en qualité relationnelle ».

Mieux se connaitre
pour développer sa congruence

Un des exercices de la journée consiste à amener un cheval en semi-liberté (libre, en espace clos) d’un point à un autre, sans disposer d’aucune aide matérielle. Dans ce face à face avec le cheval, impossible de se mentir ou de le tromper sur notre conviction profonde d’y parvenir. La confiance en soi est déterminante. Par ailleurs, il est intéressant de voir qu’il est totalement inefficace d’adopter quelconque forme de manipulation. L’intention doit être posée clairement, sans détours, avec assurance et toujours dans le respect, sans quoi le rapport de confiance ne peut s’établir et le résultat s’en fait immédiatement ressentir. En nous renvoyant ainsi sans cesse à nos stratégies comportementales, les chevaux nous aident à comprendre ce qui se joue dans nos interventions, et nous poussent à clarifier nos messages. La question à se poser est toujours  « Ce que je demande est-il bien ce que je veux demander ? » et l’objectif à atteindre est d’aligner pensées, émotions et actions.

Intensifier conscience et présence : être ici et maintenant

Vivre l’instant présent : voilà sûrement le principal enseignement que nous apportent les chevaux et qui nous permet de nous recentrer pour développer notre agilité relationnelle. Leurs réactions instantanées nous montrent combien il est important d’agir à bon escient, sans à priori, en s’adaptant avec spontanéité à la situation. En nous aidant à nous ancrer dans ce présent, ils nous invitent à ne pas vivre en hypothéquant l’avenir ou figés sur des événements passés.

Nul besoin de connaître les chevaux pour suivre ces ateliers. Cécile Lavault nous apprend à tenir avec assurance les rênes de notre vie en toutes circonstances, et en adoptant le lâcher-prise parfois nécessaire. Et les retours qu’elle nous livre sont incroyablement justes !

Virginie Sanfelieu

Contact et informations :
http://www.sisicommunication-cheval.com

N’hésitez pas à partager l’article sur les réseaux sociaux !

No votes yet.
Please wait...