Lulu Zed, la voix du « zéro déchet »

Cela fait un moment que Laurence et Fanny, les fondatrices de cette association nîmoise ont adopté un nouveau style de vie moins polluant. Avec Lulu Zed, elles partagent et rassemblent autour du « zéro déchet ».

Leur ligne de conduite est claire : « refuser, réduire, réutiliser, recycler ». Laurence m’explique qu’elle a commencé à réduire ses déchets il y a maintenant une dizaine d’années, embarquant son mari et ses deux enfants. « Nous sortons la poubelle normale tous les 15 jours, et elle n’est pas toujours pleine. Quant à la poubelle de recyclage, c’est une fois par mois » m’explique-t-elle, convenant que ce n’est pas parfait mais que c’est déjà bien mieux !

Laurence, Fanny et d’autres personnes se sont rencontrées aux réunions Colibris. Voyant que la motivation était bien là, elles ont voulu officialiser le mouvement. L’association est née en novembre 2016, avec 6 personnes en noyau dur. « On était un peu des électrons libres, chacune faisait ses sacs à vrac, ses confitures ou sa lessive seule. Avec Lulu Zed, on se rencontre, on échange et on découvre tous beaucoup de nouvelles choses » se réjouit Laurence.

L’association organise régulièrement des ateliers dans différents lieux sur Nîmes, le but étant aussi de faire connaître d’autres actions. Chez Les Petits Débrouillards, elles ont organisé un atelier de fabrication de paniers avec de vieux bidons et pour confectionner des baumes à lèvres, le rendez-vous était chez Mémé. Les savoir-faire sont variés : cuisine, lingettes démaquillantes et ménagères, réparation de vélo… tous les prétextes sont bons pour moins jeter, recycler, s’amuser et faire connaissance.

luluzed

Elles ont également un site internet avec une épicerie vrac – www.luluzed.fr. Les produits doivent venir de 100 km maximum autour de Nîmes et le être plus naturel possible. Laurence me dit « tout n’est pas bio mais nous choisissons parfois de soutenir de jeunes producteurs ou artisans qui se lancent. C’est une façon de savoir que notre argent va à dynamiser notre territoire. On ne négocie pas les prix avec les producteurs, on paye le prix juste ». Le choix des produits va à l’essentiel : huiles, boissons, biscuits, pâtes, pains, oeufs (une quarantaine de produits), des produits ménagers (toute une gamme complète pour nettoyer la maison) et quelques produits de beauté. Il y a désormais 25 membres qui commandent chaque semaine et récupèrent leurs courses chez Laurence tous les lundis soir, et avec leurs propres contenants bien sûr ! L’adhésion à l’année est à prix libre avec un minimum de 1€.

Vous verrez des stickers « Ici, on accepte vos emballages » chez une vingtaine de commerçants, car le vrac peut commencer de leur côté aussi, même si parfois les normes d’hygiène sont « enquiquinantes ». En septembre prochain les Luluteuses et Luluteurs veulent lancer un défi Familles Zéro Déchet, et elles ont demandé le soutien de Nîmes Métropole en répondant à l’appel à projet « Dédé », sur le développement durable. Espérons que nos responsables leur donnent un coup de pouce car elles souhaitent pouvoir fournir les familles avec des sacs à vrac, des récipients et même des balances pour peser leurs poubelles. En Juin, une pesée finale couronnera la famille qui a le moins jeté.

Pour le mot de la fin, Laurence nous encourage à les rejoindre « Les gens ne sont pas obligés de s’impliquer en donnant beaucoup de temps, mais s’ils le peuvent, les petits coups de main sont bienvenus ».

Julie Claverie

N’hésitez pas à partager l’article sur les réseaux sociaux !

No votes yet.
Please wait...