L’Ostéopathie, nous devrions y penser plus souvent

L’ostéopathie est une thérapie manuelle qui considère le corps dans sa globalité et vise à maintenir un certain équilibre de santé. Caroline Bensa, jeune diplômée spécialisée dans le traitement des enfants, a bien voulu nous expliquer comment fonctionne cette médecine préventive.

Cette pratique permet de traiter les troubles mécaniques des différents systèmes du corps. Pour cela, l’ostéopathe travaille sur les articulations, les viscères et le crâne afin de redonner de la mobilité aux zones en souffrance et à aider le corps à s’auto-équilibrer. Les patients peuvent donc venir pour des douleurs articulaires ou viscérales, des problèmes d’ORL, des traumatismes (entorse, luxation…), mais aussi des problèmes orthodontiques, gynécologiques, urinaires et digestifs.

ostéopathie

Elle est également conseillée aux femmes enceintes qui rencontrent des tensions au niveau de leur corps : pendant la grossesse l’utérus grossi en refoulant les viscères en arrière et la colonne vertébrale se courbe provoquant des douleurs, particulièrement au niveau du dos, mais également des perturbations du système digestif (nausées, remontées acides…). Une consultation chez un ostéopathe peut être bénéfique pour la mère mais aussi pour le bon développement du bébé. En post accouchement, elle peut aider les femmes dans la rééducation de leur périnée.

La pratique de l’ostéopathie est aussi très importante à la naissance et dans le suivi du développement du nourrisson avant ses 3 mois. Effectivement, un bébé peut subir des tensions liées aux contractions pendant l’accouchement (qui se répercutent en premier lieu sur son crâne), à une chute pendant la grossesse, un traumatisme émotionnel, une prise de médicament ou même à la position dans le ventre de sa mère. Par exemple, un bébé positionné en siège peut rencontrer des tensions au niveau du bassin et des jambes. Chez les nourrissons l’ostéopathie peut aussi aider avec les troubles digestifs et le sommeil.

L’ostéopathie c’est traiter la cause et non le symptôme. C’est pourquoi il est important que l’ostéopathe connaisse les antécédents de son patient afin de déterminer l’origine du trouble mécanique. Il arrive que le patient ne puisse être soulagé par cette méthode, l’ostéopathe redirigera alors vers le médecin approprié. À l’origine, l’ostéopathie est une médecine préventive. Les sportifs, qui ont une bonne connaissance de leur corps, l’utilisent pour éviter les blessures.

Caroline Bensa a fréquenté l’école Atman, à Nice, pendant 5 ans. Elle a ensuite rejoint la Formation et Recherche en Ostéopathie Pédiatrique de Bordeaux puis s’est spécialisée en ostéopathie du sport à Montpellier. Actuellement, elle suit une formation en ostéopathie du bébé sur Paris. Depuis 2000 seulement, l’ostéopathie est reconnue comme un diplôme d’état et certaines mutuelles remboursent une partie des honoraires. Pour vous donner une idée, une séance coûte environ 60 euros pour les adultes et 45 euros pour les enfants.

Ce qui lui plait, c’est d’aider les gens, les considérer dans leur globalité et de tisser des liens forts avec eux. Caroline apprend beaucoup de ses patients, tous différents les uns des autres, autant dans leur personnalité que dans leur physique. Les enfants ont particulièrement changé sa manière de travailler et lui ont appris à être au plus juste dans son traitement. Lors des séances, elle prend le temps d’expliquer les gestes qu’elle fait et pourquoi elle les fait. Le travail d’ostéopathe demande un fort investissement personnel car avant de traiter les autres il faut se connaître et faire un travail sur soi-même, prendre conscience qu’il faut soigner un individu dans sa globalité en tenant compte de ses émotions et de ses antécédents. L’ostéopathe peut aider à évacuer le stress, à libérer les tensions émotionnelles qui sont forcément en lien avec la mobilité de l’ensemble du corps, mais aussi conseiller et diriger vers des séances d’accompagnement (sophrologie, psychologue, séance de yoga…). Selon Caroline, l’ostéopathie est une pratique qui rentre petit à petit dans l’esprit des gens, les encourageant à mieux s’écouter.

Alice Job et Julie Claverie

Caroline Bensa, 06 83 57 51 20

N’hésitez pas à partager l’article sur les réseaux sociaux !

No votes yet.
Please wait...