La thérapie informationnelle

C’est un terme un peu barbare pour une pratique bien connue : le magnétisme ! Qui ne s’est jamais fait soigner une brûlure ou enlever une verrue par la voisine de sa grand-mère ?

papillon

Avec les avancées de la physique quantique, des évènements dit « magiques » trouvent aujourd’hui une explication, le spirituel rejoint la science ! Nathalie Puel nous livre l’intimité de ses pratiques. Elle me reçoit dans son cabinet après m’avoir envoyé par mail 3 supports d’ateliers qu’elle a développés. Je suis surprise par la richesse de ses supports, étoffés d’enseignements sur la physique quantique, le lien entre nos pensées, nos émotions et nos sentiments façonnant toutes nos croyances, mais aussi d’exercices pratiques.

L’une des choses les plus importantes à savoir est que l’énergie est de l’information pure. Les atomes de la matière, donc de nos corps (physique, astral, causal…) sont formés par l’énergie électrique et magnétique. Quand cette énergie change, les atomes (en l’occurrence nos corps) changent. Notre cœur produit la plus forte énergie électromagnétique du corps. On comprend bien alors que les sentiments et les croyances, ayant une charge émotionnelle, créent des ondes électromagnétiques et influent sur la matière. En changeant nos croyances, nous modifions l’énergie formant les atomes et changeons ainsi la réalité. Selon la physique quantique, les potentialités d’agir sur notre réalité sont immenses. « Le temps, la prière et notre avenir sont étroitement liés selon des schémas que nous expliquons à peine » écrit Nathalie.

Bien d’autres facteurs sont à prendre en considération. La terre traverse La Ceinture de Photons qui nous envoie des radiations électromagnétiques et nous oblige à nous adapter à des fréquences vibratoires plus élevées (cf travaux de Gregg Braden). Nous réagissons fortement à ces changements de la matière et certains filtres tombent pouvant laisser naître intuition ou autres facultés. Mais parfois, le corps et les émotions peuvent avoir du mal à suivre, il est bon alors de trouver un complément alternatif à la médecine allopathique.
Lors d’une séance, Nathalie prend le temps de dialoguer pour bien comprendre les objectifs du consultant. Elle a plusieurs cordes à son arc, sophrologie, psychothérapie, mais c’est « l’énergétique », comme elle nomme sa pratique en souriant, qui redonne du bien-être le plus rapidement. Elle se branche sur notre information, elle fait un petit diagnostic et se lance dans un nettoyage énergétique. « Si le corps est le véhicule de notre âme, il faut bien lui faire une petite révision de temps en temps, sinon les émotions vont créer du mal être physique » explique-t-elle. Du petit rhume à la crise de la quarantaine, en passant par l’addiction au tabac qu’elle traite très bien, Nathalie s’attèle à bien des problématiques. « La seule limitation c’est notre imagination. Si on nous enseignait l’énergie quantique à l’école, on s’ouvrirait à la possibilité de créer notre réalité » ajoute-t-elle.

Pour conclure Nathalie nous invite à «oser, continuer à avancer dans la conscience, dans la réalisation, car c’est passionnant». Et faisons attention à notre parole créatrice, arrêtons par exemple de dire que nous sommes «contre la guerre» ou «contre le cancer», choisissons plutôt de dire «pour la paix» ou «pour la guérison».

Julie Claverie

N’hésitez pas à partager l’article sur les réseaux sociaux !

No votes yet.
Please wait...